Menu de navigation principale Menu de navigation de la rubrique Contenus de cette page Mairie, coordonnées et horaires
 
 
Accueil > ACTUALITÉS > Toute l'actualité > Une piste cyclable avenue de Flandre

Une piste cyclable avenue de Flandre

D’ici 2018, la municipalité s'est engagée à aménager une piste cyclable sur l’ensemble de l’avenue de Flandre, reliée au réseau des pistes parisiennes et métropolitaines en train de se développer.  Sécurisée et protégée, elle permettra  un meilleur partage de l’espace public entre ses différents usagers : automobilistes, bus, cyclistes, piétons...

Sur une avenue qui est aujourd’hui largement dominée par la circulation et le stationnement des voitures, l’objectif est d’abord de  favoriser des façons de se déplacer plus apaisées : piétons, cyclistes…

Un aménagement ambitieux pour l’avenue de Flandre

Il s'agit de promouvoir un aménagement plus ambitieux encore de l’avenue de Flandre en reliant entre elles les différentes portions du terre-plein central afin d’ouvrir une grande ballade piétonne sécurisée et végétalisée sur la totalité de l’avenue.

Avec  la réduction de la place réservée aux véhicules à moteur, cette piste cyclable contribuera à l’amélioration de la qualité de l’air et à la  baisse des nuisances sonores. Elle  rééquilibrera le partage de l’avenue entre tous ses usagers,  au bénéfice du plus grand nombre puisqu’une majorité d’habitants n’a pas de voiture.

Construire un projet qui fédère

Une première réunion publique sur ce  projet s’est tenue en  mars dernier à l’école d’Architecture  de l’avenue de Flandre , en présence de François Dagnaud, Maire du 19e, de Christophe Najdovski, Adjoint à la Maire de Paris chargé des transports, d’Halima Jemni, Première Adjointe au Maire du 19e, de Sophie Minday, Adjointe au Maire du 19e chargée du Plan Vélo, et de la Section territoriale de voirie. François Dagnaud et Sophie Minday ont clairement  rappelé que  l’ambition de la municipalité pour l’avenue de Flandre  est de  construire un projet qui fédère le plus largement possible, en prenant en compte tous les avis. Le dialogue autour de ces projets se poursuit dans les 3 Conseils de quartier concernés, avec les commerçants, et le prochain numéro du journal municipal « Le Dix-Neuf », présentera le projet et les options associées.

La municipalité veillera à ce que le choix entre les différentes options soit fait en toute transparence pour le meilleur projet.

Les différents scénarii

Plusieurs scenarii d’aménagements ont en effet été présentés, qui peuvent être résumés comme suit :

Scenario 1 et 1bis :

Création de pistes cyclables uni-directionnelles (pistes dans un seul sens de circulation) le long du terre-plein central, avec en sus la création d’une voie de bus sur le côté impair (scenario 1bis) ou sans (scenario 1).

Les scenarios 1 et 1 bis impliqueraient respectivement la suppression de 30 à 54% de l’offre de stationnement sur voirie.

Leur coût prévisionnel s'établirait entre 1 600 000 Euros (scenario 1bis) et 1 800 000 Euros (scenario 1)

Scenario 2 et 2bis :

Création d’une piste cyclable bi-directionnelle (piste "double" comportant une voie dans chaque sens de circulation) le long du côté impair du terre-plein central, avec en sus la création d'une voie de bus sur ce même côté impair (scenario 2bis) ou sans (scenario 2)

Leur coût prévisionnel se situerait  entre 2 200 000 Euros (scenario 2) et 2 400 000 Euros (scenario 2bis)

Ces 4 scenarii ont donc pour points communs :

1. La création de pistes cyclables, aujourd'hui inexistant sur l'avenue de Flandre (hormis la possibilité offerte aux vélos de circuler dans la voie de bus côté pair)

2. La liaison des portions du terre-plein central par des passages piétons, qui seraient dans l'idéal surélevés afin d'être placés au même niveau que le terre-plein lui-même. Aujourd'hui, il n'est pas possible de cheminer à pied sur la totalité de l'avenue en empruntant son terre-plein central. Avec ce projet, un terre-plein sous exploité malgré ses qualités (bancs, arbres nombreux) deviendraient un véritable lieu de promenade

3. La réduction de l'offre de stationnement sur voirie, dans des proportions variables. En effet, selon que l'on crée ou non une voie de bus sur le côté impair de l'avenue, il sera possible -ou pas- de reconstituer le stationnement actuellement situé le long du terre-plein central. Il faut savoir  que le quartier de l'avenue de Flandre dispose de capacités de stationnement en sous-sol sous-utilisées actuellement et qui devront être rendues attractives.  La ville sera donc attentive à ce que  riverains et visiteurs ne soient pas pénalisés par la réduction du stationnement de surface.



 

Fichiers en téléchargement



 
 

Toute l'actualité

 
-->