Menu de navigation principale Menu de navigation de la rubrique Contenus de cette page Mairie, coordonnées et horaires
 
 
 

Bilan des actions

Le conseil des résidents étrangers :
les résultats après trois ans de mandat

Droit de vote des résident-es étrangers aux élections locales : participation à la votation citoyenne

En décembre 2002, 36.464 personnes - dont un tiers de Parisiens - se sont déplacées en France afin de manifester leur volonté, en grande majorité ( 91,9% ), de voir le droit de vote accordé aux étrangers pour les élections locales.

Dans le 19e, 3036 votants ont fait le déplacement (soit autant qu'à Grenoble !). La co-organisation avec un nombre important d'associations a permis de voir grandir l'intérêt de pour ce sujet. Le Conseil des résidents étrangers non communautaires a pris toute sa part dans cette démarche en aidant à la coordination du scrutin et en mettant en place en place un bureau de vote au sein de la Mairie, recueillant à lui seul 649 suffrages. 94 % de Oui.

Foyers de travailleurs migrants

Les travaux de réflexion du conseil en partenariat avec les comités de résidents ont mis la réhabilitation des foyers et le relogement des résidents à l'ordre du jour de la municipalité. Un forum parisien est actuellement en préparation à l'Hôtel de Ville sous la tutelle de l'adjointe chargé de l'Intégration avec la participation de tous le services compétents et des résidents étrangers. Il doit permettre de définir les moyens d'action de la Ville dans ce dossier.

Médiation à l'école pour les enfants de parents étrangers

Le problème de l'accueil des enfants de parents étrangers à l'école constitue une préoccupation importante du Conseil des résidents étrangers depuis sa création. Le souhait d'u ne formation des parents pour accompagner les parents dans l'é ducation des enfants a été repris par la plate-forme associative d'a ide à la scolarité. Un groupe de réflexion composé de 4 adjointes de l'arrondissement (Mme Thiebaud, Mme Escoffier, Mme Charuel, Mme Faurie-Vidal) travaille également à améliorer les dispositifs de médiation de l'arrondissement notamment dans le sens d'une meilleure prise en compte des revendications des parents étrangers. Des cours de soutien scolaire ont été provisoirement mis en place avec l'idée de permettre aux parents d'assurer eux-mêmes le suivi de leurs enfants à terme. L'expérience d'une classe pilote a permis de mesurer les attentes des établissements et la difficulté d'i ntégration des parents au sein de l'école. Plusieurs partenariats ponctuels avec les établissements scolaires ont été mis en place.

Discriminations

Le choix de la lutte contre les discriminations comme thème de la journée de la citoyenneté a contribué à reformuler la question de l'intégration des résidents étrangers à Paris. Les conclusions de cette journée ont été adressées aux élus parisiens notamment dans la perspective d'une plan de lutte municipale contre les discriminations de la Ville de Paris.

Accès au logement social

Les difficultés d'accès au logement social pour les populations étrangères de l'arrondissement sont connues. L'ampleur du problème de l'offre de logements n'e xplique pas elle seule ce constat ; des difficultés spécifiques aux étrangers ont été mises à jour, notamment le question de l'i nformation sur les droits. Un guide d'accès au logement social traduit en plusieurs langues a été édité par la mairie de Paris afin de permettre aux résidents étrangers de faire valoir leurs droits.

Accès aux droits

L'intégration du CRE dans le comité de pilotage du Point d'Accès au Droit (PAD), 53 rue compans, a permis de mettre en lumière l'expérience des associations de résidents étrangers dans ce domaine et d'articuler ses missions avec celles du CRE qui dispose désormais d'une permanence sur place en partenariat avec la Ligue des Droits de l'Homme.

Santé des résidents étrangers

Le CRE a été associé au diagnostic dans les foyers de travailleurs migrants ainsi qu'à la mise en place du réseau de vigilance sur le saturnisme. La commission santé a lancé un cycle de cinéma gratuit sur le thème de la santé réservé exclusivement aux femmes. Des interventions dans des groupes de paroles existants sont en projet.

Aides sociales

Sur le dossier des aides sociales de la Ville de Paris, l'avis adopté par le conseil du 19e a renforcé l'idée d'une ouverture des aides facultatives (Paris logement familles, Paris familles, aides exceptionnelles,…) aux Parisiens étrangers non-communautaires. Cette réforme sera mise en oeuvre progressivement de janvier à octobre 2005 pour toutes les personnes en situation régulière et domiciliées à Paris depuis 3 ans ; le titre de résident de 10 ans ne sera plus exigé pour bénéficier de l'aide, seule une attestation provisoire de séjour de 3 mois sera demandée.

Sur le plan individuel, le CRE a servi dans de nombreux cas de médiateurs entre les services des affaires sociales et des familles étrangères permettant ainsi de faire valoir leurs droits et d'expliquer les démarches administratives.

Logements insalubres

L'action du secrétaire général du conseil a permis de débloquer des processus de relogements d'immeubles insalubres, notamment au 183 avenue Jean Jaurès (SIEMP) et au 7/9 rue de l'Ourcq (DLH, Préfecture de Paris, OPAC) par une meilleure prise en compte des revendications des familles vivant sur place. Une médiation a également été réalisée au 63 rue d'Hautpoul entre les familles, la mairie d'arrondissement et la Ville de Paris pour imposer au propriétaire le relogement.

 
-->